Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 09:45

CCPFY-4x3---1.jpg

Une nouvelle étape est franchie dans la création de la ZAC du Bel Air la Forêt avec le début de la commercialisation et le lancement d'une première campagne d'affichage.

Si vous empruntez la N10 ou ses axes parallèles entre la mairie de Coignières et le Centre Commercial de St Quentin en Yvelines, vous apercevrez sans doute ses grands panneaux en 4m par 3m qui vous invitent à respirer à grands poumons !

Comme vous l'avez compris, l'axe de la communication qui a été retenu est bien sûr celui du bien être, avec la promesse d'offrir aux cadres stressés de nos grandes entreprises un environnement et un cadre de vie exceptionnels en Ile de France. Ce sentiment s'exprime sur l'affiche par le choix du vert et du bleu en couleurs dominantes. J'invite ceux qui n'avaient pas eu l'occasion de lire les articles précédents sur les nombreux arbres plantés dans la ZAC à utiliser le lien suivant. Un projet à Haute Qualité Environnementale : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Le deuxième argument proposé est bien sûr celui du prix : 55 € le m2, exceptionnellement bas lui aussi. Cette performance s'explique par une politique d'achat du foncier et de gestion des coûts d'aménagement par la Communauté de Communes particulièrement réussie, et le choix politique d'assurer directement la commercialisation des terrains sans passer par les professionnels de l'immobilier, directement du producteur au consommateur en quelque sorte.

Au final, ce tarif attractif permet à la fois d'être compétitif, mais surtout de permettre aux entreprises qui souhaitent s'implanter de ne pas être étranglés par l'achat du terrain. Cette économie leur permettra de mieux investir dans la construction de leurs bâtiments en respectant notamment le cahier des charges sur l'environnement imposé par la ZAC en matière de matériaux, d'énergie et d'espaces verts. Une bonne affaire gagnant/gagnant en quelque sorte !

Le troisième argument dont je suis particulièrement fier en tant que Président de la Commission des Nouvelles Technologies de la Communauté de Communes, c'est bien sûr le Trés Haut Débit (THD). Chaque parcelle de la ZAC est en effet directement équipée en fibre optique, assurant des débits de plus de 200 Mbits/s, grâce au partenariat avec le Conseil Général des Yvelines. Les entreprises les plus modernes et à la pointe de la technologie pourront donc s'installer sur ce site et y trouver le débit nécessaire à leurs activités. Yes !!!

Un grand merci au service communication de PFY pour la conception de cette affiche.

panneau-publicitaire-BALF2-copie-1.jpg

Visite du chantier du Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:56

Cet article fait suite aux articles précédemment publiés dans ce blog pour présenter la future ZA du Bel Air la Forêt.

Un énorme chantier pour assurer le développement économique du territoire : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Un projet à Haute Qualité Environnementale : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Début de la commercialisation du Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

chantier BALF6Aujourd’hui, visite du chantier.

Nous sommes lundi 6 décembre, la température est proche de 0, le vent est frais. La neige tombée en masse les jours précédents a fondu le matin, transformant le chantier en véritable bourbier.

Débutés en avril dernier, les travaux d’aménagement du Parc d’Activités Bel Air - La Forêt se poursuivent.

Les transformateurs électriques ont été posés et les enrobés ont été réalisés sur les voies de circulation courant octobre. Les différentes entreprises travaillent actuellement à la plantation des arbres autour du bassin de rétention des eaux de pluie et le long de l’axe principal, ainsi qu’à la pose des bordures le long des voies.

chantier BALF4Quatre essences d’arbres sont plantées : il y a des sapins, des chênes, des érables et des bouleaux. Ce sont déjà des arbres de bonne taille. Nous espérons qu’ils n’ont pas été victimes du grand froid car ils sont arrivés sur le chantier, les racines peu protégées, au cœur de la vague de froid. Des réserves ont été émises à la livraison et les arbres ont été marqués pour être identifiés plus tard.

chantier BALF1Nous approchons du principal bassin de rétention susceptible de recevoir toutes les eaux de pluie de la zone. Sa dimension est impressionnante ! En faire le tour fera la joie des adeptes du jogging ! On se situe juste derrière la jardinerie d’Émilie.

On emprunte à nouveau la voirie. Les bordures sont déjà posées. Certaines sont surélevées, il s’agit des futurs arrêts de bus. On imagine ce que sera la vie ici dans quelques mois.

chantier BALF2On inspecte les canaux d’adduction d’eau. Le principal collecteur d’eau pluviale fait 6 m de large, plus grand qu’un canal à Venise !

On arrive à proximité du bois naturel : il s’agit d’un bois classé, mais qui doit pouvoir être accessible au public. Déception, en plein hiver, il n’est pas très sexy ce bois !

Nous arrivons à la fin du chantier des deux premières tranches. Devant nous s’étendent les futures tranches 3 et 4, dont le sol est déjà saigné des tranchées de recherche archéologique. On regarde à droite et à gauche le tracé de la route qui traversera bientôt la zone d’est en ouest et qui délestera le gros du trafic. Devant nous, la ligne aérienne à haute tension devra être enfouie, et sur notre gauche, à l’horizon la ligne de chemin de fer entre les gares de Rambouillet et de Gazeran.

chantier BALF3Je ne sais pas si c’est la vision de ces champs à perte de vue ou l’abandon du chantier en cette fin de journée hivernale, mais mes pensées m’ont conduit jusqu’au désert de Mojave et au sentiment un peu fou qui avait dû s’emparer du premier bâtisseur de Las Vegas alors qu’il imaginait cette nouvelle ville sortant de terre au milieu de nulle part. Voilà que je me prenais pour un bâtisseur maintenant, pourtant, la seule expérience que j’avais dans ce domaine, c’était mes parties de Sim City quand j’étais étudiant !

Dans les semaines qui viennent, les candélabres seront posés, puis les plantations d’arbres se poursuivront le long des autres voies de circulation.

Oui, il s’agit bien d’une ville de 2 500 habitants qui sort de terre.

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 11:06

Cet article fait suite aux articles précédemment publiés dans ce blog pour présenter la future ZA du Bel Air la Forêt.

Un énorme chantier pour assurer le développement économique du territoire : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Un projet à Haute Qualité Environnementale : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

Nous sommes le 1er décembre et c’est aujourd’hui que nous présentons pour la première fois notre ZA aux professionnels de l’immobilier d’entreprise.

L’action se situe dans les salons feutrés du Palais des Congrès, Porte Maillot, où vient d’ouvrir le SIMI, le rendez-vous incontournable des acheteurs et des vendeurs de bâtiments professionnels.

Pub moniteur 95x268HDIci, la plupart des collectivités territoriales rivalisent d’ingéniosité pour séduire les acheteurs et les investisseurs.

PFY a réservé un espace de présentation sur le stand du département des Yvelines. En fait, nous sommes 6 collectivités à nous répartir le stand. Nous nous situons entre Plaisir et Saint-Quentin en Yvelines.

Depuis 3 ans, les équipes commerciales de PFY avaient présenté le projet de ZA, mais pour la première fois nous allons vendre des terrains concrets, viabilisés et parfaitement identifiés. Les dossiers de présentation sortent tout juste de l’imprimeur, les publicités viennent de paraître dans la presse spécialisée et les lumitrans du stand mettent en avant les atouts de notre projet sur un fond vert prédominant qui marque la spécificité environnementale de Bel Air la Forêt.

Nous sommes 3 élus de la commission et 3 membres du service développement économique pour séduire les prospects. Une bonne journée de contacts dont je vous livre les principaux arguments :

"Implantez votre entreprise dans un cadre exceptionnel ! Le Parc d’Activités Bel Air- La Forêt est dédié aux entreprises du tertiaire et de la petite industrie non polluante à la recherche d’un environnement permettant de conjuguer douceur de vivre et dynamisme à proximité de Paris. Le programme est adaptable à partir de 1500 m2 pour un investissement foncier de qualité.

La Communauté de Communes Plaines et Forêts d’Yveline vous propose :

- une implantation idéale à 50 kilomètres de Paris,

- un programme foncier adaptable à partir de 1500 m2 sur 51 hectares,

- un espace paysager haut de gamme de 35 hectares,

- un réseau de transports à proximité,

- des conditions financières attractives,

- un territoire économique dynamique intégrant un pôle de compétitivité à visée mondiale : la Cosmetic Valley,

- un cadre de vie privilégié pour vos salariés"

Et on termine avec le prix : 55 € le m2.

Alors, elle est pas belle ma zone d’activités ?

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 19:15

Cet article fait suite à l’article précédemment publié dans ce blog pour présenter la future ZA du Bel Air la Forêt. Un énorme chantier pour assurer le développement économique du territoire : Le Parc d’Activités Bel Air – La Forêt

ZA BALFAujourd’hui, je souhaite porter à votre connaissance les choix environnementaux qui ont été adoptés par le Conseil de Communauté et qui font de la ZA du Bel Air la Forêt un exemple de développement économique respectueux de son environnement.

Le Parc d’activités s’étendra au total sur 86 hectares dont 18,5 hectares de bois. Il existe déjà un bois naturel de 6,5 hectares qui deviendra accessible au public. Un autre bois de 11 hectares sera entièrement planté : 15 000 arbres qui formeront un puits de carbone. Ce bois marquera la séparation entre la ZA et les premières habitations du tissu urbain de Rambouillet (quartier du Racinay).

20 000 arbres et arbustes supplémentaires seront également plantés le long des voiries paysagées.

Seuls 51 hectares sur 86 seront cessibles.

Ils seront dédiés exclusivement aux activités tertiaires, artisanales et industrielles non polluantes.

Sur ces 51 hectares, chaque parcelle devra respecter un ratio de 47% maximum de terrain construit, 27% d’espaces verts et 26% de parkings et voiries.

Un architecte coordinateur a été nommé pour faire appliquer une charte de construction imposant notamment une proportion importante de façades en bois, et une hauteur maximum des bâtiments de 11m (rdc+2 étages).

Le Parc d’activités Bel Air – La Forêt s’inscrit dans une démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) dont témoignent de nombreux critères architecturaux :

- Puits de carbone de 11 hectares diminuant la quantité de CO2 atmosphérique,

- Espaces boisés classés ouverts au public (6,5 hectares),

- Voiries paysagées avec noues enherbées,

- Bassin de récupération des eaux pluviales,

- Arbres et arbustes aux essences locales,

- Voies de circulation douce pour les piétons et les cyclistes,

- Solution de traitement à la chaux et au ciment pour les voiries,

- Revêtement écologique sur les trottoirs,

- Performance énergétique avec un dispositif de baisse de luminosité entre 22h et 5h.

Voici en quelques mots les choix environnementaux qui ont été adoptés et qui sont à l’origine de la création de cette ZA du XXIème siècle.

J’ai participé à ces choix et je pense que nous sommes allés aussi loin qu’on le pouvait dans cette direction. J’ai hâte de me projeter dans 15 ans, une fois que les bâtiments seront sortis de terre et que les arbres auront poussé, pour voir en toute humilité, si le résultat sera à la hauteur de nos espérances.

 

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 11:07

C’est près de Rambouillet, sur la commune de Gazeran, derrière le Centre Commercial Carrefour, que se joue le développement économique de notre territoire des 20 prochaines années.

À ce jour, la Communauté de Communes Plaines et Forêts d’Yveline gère 7 zones d’activité de plus de 2 ha : 5 se situent à Rambouillet et 2 à Saint-Arnoult. La plus grande de toutes est la ZA du Bel-Air, le long de la N10, avec comme fleuron son C.C. Carrefour.

Demain, une huitième zone verra le jour.

ZAC BALFCes dimensions effacent tous les records précédents puisque la ZA du Bel Air – La Forêt s’étendra sur pas moins de 85 hectares. Pour mieux la situer, elle est adossée à la ZA du Bel-Air, se situe sur la commune de Gazeran, débute à l’emplacement actuel du Jardin d’Émilie et rejoindra les premières habitations de Rambouillet à proximité du collège du Racinay.

Les travaux et la commercialisation sont prévus en 4 tranches. A ce jour, seules les deux premières tranches ont été votées par le Conseil de Communauté.

Le budget prévisionnel est de 22 millions d’euros pour la réalisation de cette ZAC, comprenant l’achat des terrains (aujourd’hui réalisé à 75%).

Ces 22 millions d’euros seront entièrement équilibrés par la revente des terrains. Le prix, attractif, a été fixé à 55 € du m2. (voir la vidéo de la présentation chiffrée de ce chantier par Thomas Gourlan, vice-président de la CCPFY en charge des finances et du budget sur www.pfy.fr).

Pour notre territoire, il s’agit d’un enjeu colossal.

Les 15 communes de notre communauté ont décidé d’unir leurs efforts en matière de développement économique sur cette zone d’activité. Idéalement placée à proximité de la N10, mais aussi à quelques minutes du centre-ville de Rambouillet, cette zone devrait créer à terme entre 2 000 et 2 500 emplois directs, plus à peu près autant d’emplois indirects. Car si notre territoire a la chance de connaître un taux de chômage exceptionnellement bas, ses habitants doivent pour travailler se rendre sur les plateaux d’emploi que sont Saint-Quentin, Orsay, les Ulis, voire même la capitale, souvent en n’ayant d’autre choix que de prendre leur voiture.

Il s’agit ensuite d’une importante source de revenus fiscaux pour la Communauté de Communes, ce qui lui permettra à l’avenir de financer sereinement tous ses projets d’équipement sans avoir recours à l’impôt (contrairement à d’autres communautés, comme celle d’Ablis par exemple).

Enfin, cette concentration des efforts économiques sur cette zone permet de préserver l’ensemble des territoires ruraux des autres communes qui se trouvent de fait libérés de toute pression économique. Charge à elles maintenant de travailler sur leur qualité de vie et sur le respect de leur environnement. C’est le cas de Saint-Arnoult en Yvelines.

Début de chantier BALFIl s’agit d’un projet sur lequel, nous autres élus de la CCPFY, travaillons depuis plusieurs années.

En tant que membre de la commission du Développement Économique de PFY, j’ai la chance de participer de près à ce fabuleux chantier.

Lorsque J.F. Poisson a été élu Président de la CCPFY en décembre dernier, l’une de ses premières annonces fut de décider que les premiers terrains devraient pouvoir être livrés aux clients dès la fin du mois d’octobre 2010. J’avoue avoir été un peu sceptique à l’époque face à cet optimisme, alors qu’aucun coup de pioche n’avait encore été porté sur le chantier.

C’est pourquoi j’écris cet article aujourd’hui, car je peux témoigner qu’effectivement, les premiers compromis de vente ont bien été signés fin octobre de cette année, à la date prévue.

Je tiens ici à féliciter les services techniques de la communauté, les entreprises en charge de ce chantier hors norme ainsi que tous les élus qui ont travaillé sur ce dossier et qui préparent notre avenir.

Comme personnellement, je n’avais jamais pris part à la création d’une zone d’activité de ce type, je vous avoue que c’est une formidable aventure.

Je reviendrai régulièrement vous présenter les travaux réalisés et les spécificités de cette ZA sur ce blog.

Repost 0

Présentation

  • : Pour Saint-Arnoult
  • : Réflexions et analyses de la vie communale de Saint-Arnoult en Yvelines
  • Contact

Profil

  • poursaintarnoult

Recherche

Liens